COMMENT SOIGNER SES ROSIERS ?

Publié par Yves LOUIS le

Bien que la rose soit la fleur la plus cultivée dans les jardins, obtenir un beau rosier n’est pas si simple ! Sensible aux maladies, cet arbuste demande aux jardiniers une attention toute particulière car lorsqu’il en est atteint, nous pouvons observer à l’œil nu différents symptômes : du jaunissement, des taches noires ou encore de la rouille. L’unique solution pour l’aider à retrouver sa vivacité est donc de le soigner avec un traitement adapté !

Les différents traitements…

 

  1. Présence de taches noires sur le feuillage :

Si sur votre rosier vous apercevez des taches noires accompagnées d’un feuillage jaunissant, votre arbuste vous indique qu’il souffre de la maladie de marsonia. Pour lutter contre ce champignon, il est important de couper les feuilles et les branches atteintes. À la suite de ce taillage, vous pourrez entamer le processus de guérison en le pulvérisant avec de la bouillie bordelaise. Enfin, désinfectez vos outils pour éviter une propagation et restez vigilant car vous n’êtes pas à l’abri qu’il se réveille l’an prochain !

 

  1. Jaunissement des feuilles :

S’il est question uniquement d’un jaunissement des feuilles, c’est que votre sol dispose de peu d’apport en minéraux pour conserver l’éclat de votre rosier. Ainsi, pour remédier à la chlorose, il vous suffit simplement d’administrer à votre terre un bon compost.

 

  1. Un feuillage qui vire au blanc :

Vos feuilles et vos tiges sont recouvertes d’un feutrage blanc ? C’est certainement le syndrome de l’oïdium dû à un champignon microscopique qui se manifeste lors d’un changement climatique brutal. Pour cela, penchez-vous sur un traitement à base de soufre ou de myclobutanil. Et si vous êtes à la recherche d’un remède naturel : la prêle sera votre meilleure alliée !

 

  1. Une pellicule de poussière orangée : 

Enfin, si vous constatez une pellicule orangée et poudreuse ressemblant fortement à du curry, cette fois-ci c’est la maladie de la rouille des rosiers qui a contaminé votre arbuste : un champignon qui se transmet par le vent du printemps à l’automne. Pour l’évincer vous n’avez d’autre choix que de supprimer les feuilles atomisées et de projeter une décoction de prêle en fines gouttelettes.

Alors qu’attendez-vous ? Ne perdez plus de temps, il est l’heure de soigner et traiter la reine des fleurs comme il se doit !

Pour plus d’informations sur nos prestations, rendez-vous sur notre site : www.le-jardinier-louis.fr

Catégories : FleursJardin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *